Doit-on tromper son copain ?

tromper son copain

Vous êtes en couple depuis un certain temps et vous vous entendez à merveille avec votre copain. En soirée, en week-end, au lit, vous vous sentez comblée… comment expliquer, alors, que vous puissiez ressentir du désir pour un autre ? N’attendez pas de passer à l’acte pour le comprendre…

Le désir, ce curieux phénomène

L’amour, les sentiments, la bonne entente, tout ça, pour un couple, c’est fondamental. Et, si vous l’avez avec votre copain, c’est déjà beaucoup. Pourtant, vous avez beau vous épanouir en couple, vous sentez bien que vous n’êtes pas insensible au charme de ce collègue, au bureau, qui trouve toujours mille prétextes pour venir vous parler… Comment peut-on à la fois être amoureuse de son copain, et attirée par un autre ? Depuis que c’est arrivée, vous vous sentez à la fois émoustillée par la nouveauté de la chose, et mal dans votre peau. Pourtant, aimer un homme et en désirer un autre est quelque chose de très commun. Il n’y a qu’à voir tous les romans qui ont été écrits sur la question, ou tous les films qui exploitent le filon depuis la nuit des temps ! La faute en est au désir, ce curieux phénomène qui a, semble-t-il, tous les défauts du monde. Fluctuant, capricieux et frivole, il n’éprouve aucune vergogne, lui, à voleter d’une fleur à une autre, tel un papillon attiré tour à tour par tous les nectars d’un jardin. Il est temps de détruire un mythe : le désir et l’amour, s’ils font des miracles ensemble, ne sont pas toujours liés l’un à l’autre. Oui, on peut désirer sans aimer, et même désirer tout en aimant à côté ! En théorie, c’est une évidence. En pratique, toutefois, ça l’est déjà beaucoup moins !

Tromper son copain, est-ce que ça vaut le coup ?

Car vous n’avez pas l’excuse d’être un papillon, vous, et vous devez savoir que dans un tel cas, on ne passe jamais impunément de la théorie à la pratique. Une fois que c’est fait, non seulement vous aurez du mal à revenir en arrière, mais vous ne pourrez non plus pas faire comme s’il ne s’était rien passé. Même si vous êtes la seule à le savoir, vous êtes passée dans le camp des infidèles, et votre relation avec votre copain en pâtira forcément. C’est bien connu, le cœur a ses raisons que la raison ignore. Cependant, si vous ne voulez pas agir inconsidérément, si votre histoire avec votre copain compte dans votre vie et que vous connaissez mal, dans le fond, celui qui vous attire tant, ne vous y trompez pas : la raison a quand même son mot à dire. Alors, concentrez-vous ! Cela vaut-il vraiment le coup de mettre en péril votre relation avec votre copain pour une simple histoire de… désir ? Dans tous les cas, il faut réfléchir. Commencez par identifier soigneusement cet aiguillon qui tend à vous pousser dans les bras de votre collègue de bureau, alors que votre copain vous attend à la maison pour un dîner aux chandelles. Est-ce un petit aiguillon ? Un gros ? Une simple attirance, un fantasme ? Un véritable désir, qui vous rend prête à bousculer tous les obstacles sur votre passage ?

Du fantasme au désir

S’il est fréquent d’éprouver une attirance pour quelqu’un d’autre que pour son compagnon, ce n’est pas toujours au même degré, et il importe de ne pas confondre un simple fantasme avec du désir à proprement parler. La différence ? Le fantasme, par définition, reste du domaine du rêvé, de l’irréel. Dans ce domaine, l’imagination se suffit à elle-même. Votre collègue vous fait rêver, mais dans la vie réelle, vous ne vous voyez pas vraiment avec lui, même pas, pour tout dire, dans un lit. Ses muscles et son regard ténébreux vous font fantasmer, c’est vrai, mais ça s’arrête là. Pas de qui fouetter un chat, en somme. Bien sûr, pour certains, fantasmer, c’est déjà tromper… mais c’est une autre question. Nous, ce qu’on veut savoir, c’est si ça vaut le coup ou pas ! Si, au contraire, effleurer son bras vous fait frémir, s’il suffirait d’un clignement de paupière de sa part pour que vous fondiez, si vous vous sentez prête à céder au moindre encouragement, là, les choses sont beaucoup plus sérieuses. Graves, même. Si ça se trouve, vous avez même succombé avant même de réussir à vous poser la question de savoir si vous deviez tromper votre copain ou pas ! C’est vrai, le désir n’en fait qu’à sa tête. C’est vrai, l’amour n’a jamais empêché personne de désirer physiquement quelqu’un d’autre. C’est vrai, en éprouvant du désir pour quelqu’un d’autre que votre copain, vous êtes dans la norme. Pourtant, si vous êtes passée à l’acte, où êtes sur le point de le faire, posez-vous quand même quelques questions sur la nature de votre relation amoureuse. Même si vous vous sentez toujours amoureuse de votre copain, peut-être les choses ont-elles changé, imperceptiblement, entre lui et vous.

Ce que votre infidélité révèle sur votre relation

Quand on s’est beaucoup aimés, souvent, on en garde l’habitude pendant longtemps, si bien qu’on ne se rend pas compte tout de suite que, en fait, ce n’est plus tout à fait la même chose. Qu’on se retrouve le soir surtout par habitude, qu’on continue à vivre ensemble par commodité, à se faire des câlins parce qu’un peu de tendresse ne fait de mal à personne. Mais, au fond, le cœur y est-il vraiment ? Si vous êtes à ce point attiré par un autre, ou si, depuis quelque temps, vous trompez votre copain, c’est peut-être parce que votre relation ne vous comble plus autant qu’avant, et que vous recherchez dans les bras d’un autre ce que vous ne trouvez plus à la maison ? Si ce n’est pas par hasard que vous êtes devenue infidèle, une double voie s’ouvre devant vous. La première, c’est de reconnaître que votre histoire avec votre copain est, en fait, terminée, et de mettre les points sur les i. Infidèle, oui, mais honnête. Bien sûr, vous n’avez pas le beau rôle dans la rupture, mais même s’il a fallu que vous trompiez votre copain pour découvrir que vos sentiments avaient changé, vous faites preuve de franchise en le disant à votre compagnon. Mais il se peut aussi que tout ne soit pas terminé entre votre copain et vous et que infidélité, ou désir d’infidélité, serve de signal pour vous inciter à réveiller un peu votre couple. Dans ce cas, n’hésitez pas. Votre relation avec votre copain n’est peut-être qu’en sommeil, et d’ailleurs, vous n’aviez pas tant envie d’être infidèle, que de lui rappeler votre existence, votre besoin d’être séduite, courtisée et cajolée, même au bout de plusieurs années… Finalement, les caprices du désir ont du bon, non ?